La carte des appellations
“un grand millésime ?”


Millésimes

Avoir un grand millésime c’est d’abord une saison végétative ensoleillée mais aussi alternée avec des pluies. Seulement dans ces conditions, nous obtenons des raisins sains et mûrs qui vont nous donner par la suite une belle acidité, un fruit éclatant, du relief et de la longueur en bouche.
Si un millésime trop froid ou avec trop de pluie pénalise une maturité accomplie et un bon état sanitaire des baies, un millésime trop chaud donne, certes des vins gourmands, mais manquants de dynamisme et de fraîcheur.
C’est pourquoi l’alternance d’une chaleur diurne et d’une fraîcheur nocturne va contribuer à la complexité aromatique. Un bel été (sans canicule) va aider les peaux à devenir épaisses, ce qui apporte de la profondeur aux vins.
Le vent du Nord, souvent présent en Bourgogne nous garantit un bon état sanitaire.


2018
L’un des millésimes les plus précoces de ces dernières années (vendanges le 03 septembre), l’année 2018 a été marquée par un débourrement précoce et un été chaud mais sans stress hydrique pour la vigne.
Les rendements sont convenables, sans excès, avec une qualité de fruit marquée par une belle maturité phénolique. Il fallait être particulièrement vigilant sur la date de vendanges pour conserver une bonne acidité et un potentiel d’alcool raisonnable.
Les fermentations se sont bien déroulées et aujourd’hui les vins montrent une belle densité et un fruité éclatant.

(commentaires d’avril 2019, les vins étant toujours en fûts à ce stade)

2017
Avec 2017, nous avons retrouvé une récolte normale en termes de volume, après plusieurs années impactées par des aléas climatiques importants. Ce fût un millésime précoce : nous avons débuté les vendanges le 05 septembre.
La qualité sanitaire des raisins étant exceptionnelle, nos tables de tri ont bien peu servis !
Les vins disposent de belles robes éclatantes : nous avons tout de suite eu envie de les gouter ! Arômatiquement marqués par les notes de fruits frais typiques du pinot noir, il sont extrêmement gourmands.
Nous avons également un bel équilibre en bouche ainsi que des tanins soyeux.
Pour ce qui est des blancs plus particulièrement, 2017 révèle l’une des plus élégantes expressions du Chardonnay avec un bel équilibre entre maturité et fraîcheur.

2016
Les vins du millésime 2016 sont remarquables en dépit des aléas climatiques qui ont mis notre équipe de vignes à dure épreuve (un hiver tardif, un épisode de gel dramatique en avril, une pluviométrie hors-norme, un printemps puis un été corrects).
Les vins sont plein d’énergie et leur pureté est très significative. Ils sont également  très élégants et disposent d’une richesse aromatique importante (notes florales subtiles, parfums de fruits rouges et noirs ainsi que des notes épicées). La bouche est fraîche, tout en étant ronde et charnue. Quant aux tanins, ils sont souples et tendres malgré une trame assez serrée.
2016 est un grand millésime classique, de garde, né d’une maturité phénolique quasi parfaite, sans aucune trace de surmaturité.

2015
Toutes les conditions climatiques sont réunies sur ce millésime : un bel été avec un peu de pluie de temps en temps. Il nous a donc fallu trouver le bon tempo des vendanges pour éviter la surmaturité. Les raisins étaient parfaits, avec une belle  maturité bien entendu, mais également une belle acidité et des fruits concentrés.
Nous avons donc décidé de conserver 40 à 50 % de rafles mûres pour donner des rouges denses avec une belle trame tannique et une finale fraîche.
Un millésime exceptionnel, dans le sens où les vins disposent d’un riche profil gustatif incomparable et d'un grand potentiel de garde.
C’est également un  beau millésime sur les blancs.

2014
Ce beau millésime donne des vins élégants avec les arômes et la fraîcheur du Pinot frais, ils sont de ce fait accessibles jeunes.
C’est une année de finesse en rouge que vous pourrez garder 15 ans au moins sur les meilleurs terroirs.
C’est le plus grand millésime de blanc au domaine avec des vins dynamiques, qui ont du tonus. Mais aussi avec des qualités de fraîcheur et de minéralité qui vont tenir dans le temps. Les vins sont à garder.

2013
Nous avons connu sur ce millésime, une année compliquée sur le plan climatique avec un été pluvieux et des conditions de vendanges difficiles. Nous avons dû effectuer un tri important pour garantir la qualité.
Les vins de ce millésime présentent une belle matière fruitée, assise sur des tanins denses, avec une belle acidité qui dynamise l’ensemble. Encore jeunes, les rouges ont besoin de temps pour intégrer les composants, ils ont beaucoup de chair et commencent à bien se goûter.
En ce qui concerne les blancs, ils sont en place et vous pouvez les apprécier dès maintenant.

2012
Voilà un de nos plus grands millésimes en rouge (mon préféré), et ce,  grâce à un déroulé du climat qui a alterné périodes de chaleurs et petites pluies et atteint une maturation idéale des raisins. L’expression des vins est marquée par des fruits frais.
Les petits rendements (20 à 25 hl/ha) nous ont apporté une belle densité équilibrée par une très belle acidité qui révèle les vins et leur donne de la longueur.
Vous trouverez dans ce millésime des vins rouges d’une grande pureté offrant beaucoup de plaisir aujourd’hui mais assurément de grande garde. C’est également une  belle année pour les vins blancs.

2011
Ce millésime un peu difficile, nous a forcés à oser : oser attendre la maturité du raisin malgré une météo contraignante.
C’est donc le fruit que nous avons privilégié avec un tri drastique pour enlever les raisins abîmés.
Les vins rouges sont suaves avec une chair mûre, vous pouvez les déguster maintenant.
Les blancs ont su conserver plus de nervosité et sont dynamiques avec une belle évolution probable sur le long terme.

2010
C’est un millésime marqué par un bel été, qui nous a donné des raisins équilibrés avec des peaux bien mûres malheureusement en petite quantité, surtout en rouge en raison de coulure importante (perte d’un certain pourcentage de fleurs lors de la floraison).
Nous avons décidé de conserver 10 à 15 % de vendange entière sur toutes les cuvées.
Les vins sont d’une grande densité avec un équilibre entre maturité et acidité qui leur apporte beaucoup de race. Chaque terroir a su s’exprimer avec précision.
En blanc comme en rouge, ce sont des vins de très grande garde pour les plus beaux terroirs.

2009
Ce fut une année chaude mais pas caniculaire, sur laquelle il nous a fallu être vigilants sur les dates de vendanges pour ne pas plonger dans la surmaturité.
Les vins ont beaucoup de fruit, de rondeur et des tanins amples. Ils offrent du plaisir et de la gourmandise  mais se complexifient avec la garde en gommant le caractère exubérant des premières années.
Les blancs ont du volume et vous pouvez les apprécier maintenant.

2008
Ce millésime climatiquement froid, nous a obligés à attendre une maturité complète.
Ensuite, un tri rigoureux nous a permis de garder les grappes les plus mûres. Cette exigence a donné des vins charnus, avec des tanins pleins, portés par une belle acidité tonique qui donnera de beaux vins élancés. A carafer.
Les blancs présentent cette belle dynamique gustative et vous les apprécierez dès aujourd’hui.

2007
Cette année a été marquée par un printemps précoce et un été maussade. C’est l’automne qui a fait la qualité du millésime mais il nous a fallu attendre et attendre encore pour récolter des raisins à maturité.
Nous avons suivi de très près les vinifications ce qui nous a permis d’obtenir des tanins soyeux, doux pour des vins très digestes qui vous donnent du plaisir dès aujourd’hui.
En blanc, les raisins ont été récoltés mûrs pour des vins à l’équilibre classique. A déguster.

2006
Entre humidité et chaleur, cette année nous a donné des raisins mûrs avec beaucoup de fruit.
Nous avons décidé de vinifier sans extraction pour obtenir des vins de gourmandise avec des tanins enrobés. Très bons actuellement, les rouges peuvent également se garder.
Les blancs sont eux aussi à boire en ce moment.

2005
Le TRES GRAND MILLESIME ! Quasiment aucun tri avec des raisins parfaitement mûrs, avec de l’acidité et beaucoup de polyphénols (molécules formants les tanins et colorants le vin), ce qui donne des vins avec des tanins profonds et soyeux et un fruit éclatant.
Malgré les années, le millésime est encore jeune et mérite d’être attendu 5 à 10 ans. A déguster. Carafer 2 heures.
Vous pourrez apprécier les blancs dès maintenant grâce à leur puissance.

2004
Ce millésime fut le plus compliqué depuis 15 ans, il a fallu attendre la maturité, enlever les grosses grappes et trier impitoyablement pour conserver les raisins les plus sains et les plus concentrés.
Nous avons choisi de vinifier les raisins sans extraction pour qu’ils trouvent leur équilibre entre fruit délicat et tanins fins.
Ce sont des vins à consommer.

2003
Ce millésime a été marqué par un été caniculaire. Une averse fin août a permis aux vignes de se détendre mais nous avons dû décider d’une date de vendange précoce (1er septembre).
C’est une année solaire donc, mais apte au vieillissement car la trame propre à chaque terroir a su s’affirmer après le fruit mûr et généreux des premières années.
Les blancs comme les rouges sont bons à déguster.

2002
Grâce à l’alternance de fraîcheur et d’ensoleillement, ce millésime est un millésime de garde. Des conditions de vendanges parfaites nous ont permis de rentrer des raisins sains.
Les vins sont denses et purs avec une élégance bourguignonne que l’on retrouvera en 2010.
C’est un grand millésime de garde.

2001
Ce fut une année marquée par un climat frais. Nous avons eu de belles maturités mais le tri a été nécessaire à la vendange. Les vins ont toujours montré une silhouette équilibrée entre tanins fermes et fruité savoureux.
Les rouges se dégustent très bien et  les blancs sont à boire.